Documents  | enregistrements trouvés : 18 951

-A +A

Sélection courante (0) : Tout sélectionner / Tout déselectionner

P Q

V

- n° 93 - pp.18-28

L'objectif de cette étude est de rechercher les similitudes et les différences de postures des élèves débutants acquises au cours de leur apprentissage, par rapport aux postures observées chez les enseignants, selon le type de pratique musicale. Cette étude posturographique a été réalisée sur une population de 19 professeurs de musique et 42 élèves débutants, dans les disciplines suivantes : batterie, chant, clavier, guitare et guitare basse. Les résultats montrent pour chaque pratique musicale une évolution de la posture des élèves vers des caractéristiques posturales similaires à celle des enseignants. Les résultats confirment qu'il existe certains modèles posturaux déséquilibrés chez les musiciens, d'origine fonctionnelle, qui peuvent être provoqués par les postures de jeu et que l'on retrouve en dehors de la situation de performance musicale. Cela met en évidence toute l'importance qui doit être accordée au respect de la physiologie corporelle lors des apprentissages et met l'accent sur la nécessité d'un rééquilibrage musculosquelettique en dehors de la pratique musicale afin de diminuer l'impact des déséquilibres posturaux relatifs à cette pratique.
L'objectif de cette étude est de rechercher les similitudes et les différences de postures des élèves débutants acquises au cours de leur apprentissage, par rapport aux postures observées chez les enseignants, selon le type de pratique musicale. Cette étude posturographique a été réalisée sur une population de 19 professeurs de musique et 42 élèves débutants, dans les disciplines suivantes : batterie, chant, clavier, guitare et guitare basse. ...

... Lire [+]

V

- n° 93 - pp.26-38

Les troubles musculosquelettiques (TMS), bien connus et largement explorés au sein des professionnels de musique, ont cependant fait l'objet de peu d'études chez les enseignants d'école de musique. Or, ces derniers présentent des contraintes posturales et psycho-organisationnelles qui diffèrent des autres musiciens. L'objectif de l'étude est de réaliser chez les enseignants d'école de musique des collectivités territoriales un état des lieux des TMS du membre supérieur et du rachis, ainsi qu'une évaluation des contraintes gestuelles, posturales et psycho-organisationnelles liées à leur activité. Les enseignants de trois écoles de musique d'Isère ont été invités à participer à l'étude et 44 enseignants de musique ont été reçus en entretien individuel, structuré autour d'un questionnaire adapté de la méthode de travail établie par le groupe de consensus européen Saltsa sur les TMS. Enfin, des études de postes auprès de huit enseignants pratiquant des instruments différents, observés en activité, ont permis de mettre en évidence des contraintes gestuelles et posturales propres à l'enseignement d'un instrument. Concernant les TMS sur les douze derniers mois, 88,6f% des enseignants interrogés ont présenté ou présentent des douleurs des membres supérieurs ou du rachis. L'évaluation des contraintes psycho-organisationnelles fait ressortir une charge de travail estimée entre « dure » et « très dure » pour 63,6 % des enseignants, une bonne autonomie, une reconnaissance dans leur travail, un soutien des collègues et de la direction, mais avec des disparités selon le statut. Les enseignants multi-sites, non titularisés, exerçant plus de 20 heures hebdomadaires ont un ressenti plus négatif.
Les troubles musculosquelettiques (TMS), bien connus et largement explorés au sein des professionnels de musique, ont cependant fait l'objet de peu d'études chez les enseignants d'école de musique. Or, ces derniers présentent des contraintes posturales et psycho-organisationnelles qui diffèrent des autres musiciens. L'objectif de l'étude est de réaliser chez les enseignants d'école de musique des collectivités territoriales un état des lieux des ...

... Lire [+]

V

- n° 93 - pp.40-51

- Posture équilibrée et qualité de la voix chantée :
Quels sont les retentissements d'une posture déséquilibrée sur la qualité vocale ? Les chanteurs professionnels pourtant attentifs à la qualité de la voix chantée, ne perçoivent toujours pas l'impact sur leur voix de l'adoptions de certaines postures déséquilibrées.
- Dyskinésie scapulaire chez les musiciens instrumentistes :
La prise de conscience d'une posture correcte et d'une positions des omoplates adéquante devrait être intégrée à l'apprentissage musical et à la pratique musicale. Un défaut de positionnement statique et dynamique de la scapula devrait être recherché systématiquement chez le jeune musicien.
- Postures et douleurs musculosquelettiques chez les guitaristes :
Plusieurs facteurs de risque liés aux habitudes de jeu devraient être pris en compte par le guitariste afin de prévenir les troubles musculosquelettiques. Une nouvelle conception ergonomique des tâches et l'amélioration des habitudes personnelles pourraient réduire les contraintes biomécaniques et réduire les risques.
- Posture équilibrée et qualité de la voix chantée :
Quels sont les retentissements d'une posture déséquilibrée sur la qualité vocale ? Les chanteurs professionnels pourtant attentifs à la qualité de la voix chantée, ne perçoivent toujours pas l'impact sur leur voix de l'adoptions de certaines postures déséquilibrées.
- Dyskinésie scapulaire chez les musiciens instrumentistes :
La prise de conscience d'une posture correcte et d'une positions des ...

... Lire [+]

V

- n° 93 - p58

La relation entre la musique, les rêves et la créativité sont investiguées dans cette étude. De nouvelles productions musicales pourraient être créées dans les rêves des musiciens.

... Lire [+]

V

- n° 93 - pp.4-18

Le diaphragme, en plus d'assurer sa fonction de muscle respiratoire principal, se révèle être une structure aux multiples rôles. Il est notamment impliqué dans le maintien de la posture et constitue un facteur important dans la stabilisation anticipée du tronc. Cette interrelation entre posture et respiration a été mise en évidence par plusieurs études et son importance concerne en premier lieu les instrumentistes à vent et les chanteurs, chez qui la production sonore apparaît comme un mécanisme spécifique d'équilibre entre muscles inspirateurs et muscles expirateurs selon les paramètres sonores recherchés. La stabilité posturale est un élément clé sur lequel repose la qualité du geste technique du musicien. L'interrelation entre posture et respiration mériterait d'être prise en considération lors de la prise en charge préventive ou thérapeutique d'un musicien.
Le diaphragme, en plus d'assurer sa fonction de muscle respiratoire principal, se révèle être une structure aux multiples rôles. Il est notamment impliqué dans le maintien de la posture et constitue un facteur important dans la stabilisation anticipée du tronc. Cette interrelation entre posture et respiration a été mise en évidence par plusieurs études et son importance concerne en premier lieu les instrumentistes à vent et les chanteurs, chez ...

... Lire [+]

V

- n° 92 - pp.46-60

Les musiciens sont exposés à des problèmes de santé, mais la prévention des risques est encore peu développée parmi eux. Cette étude explore les facteurs qui motivent les musiciens à utiliser des moyens de prévention. Elle est basée sur un questionnaire rempli en ligne par 211 musiciens. Les participants, majeurs, ont tous au moins 10 ans de pratique instrumentale, 77 % d'entre eux sont issus de conservatoires, 55 % sont amateurs et 45 % professionnels. Plus de 90 % des musiciens interrogés estiment que la préservation de leur santé est importante pour eux, mais ils utilisent peu de moyens de prévention. Les principaux facteurs de motivation sont, pour plus de 80 % des musiciens questionnés : une meilleure connaissance des produits et des acteurs spécialisés, une meilleure sensibilisation des institutions (directeurs de conservatoire, chefs d'orchestre) et d'eux-mêmes. Les musiciens les plus jeunes commencent à mieux préserver leur santé, mais l'utilisation de moyens de prévention est encore faible et principalement consécutive à un problème de santé. Ainsi, des sensibilisations régulières sont à mettre en µuvre pour informer tous les musiciens sur la prévention des risques. Ces interventions seront plus efficaces si la présentation des moyens de prévention met en avant l'amélioration de la performance musicale. L'implication de tous les acteurs est primordiale pour motiver un maximum de musiciens : enseignants, directeurs de conservatoire, chefs d'orchestre, organisateurs de concerts, magasins de musique, luthiers ou facteurs d'instruments, musiciens connus. De plus, pour que la préparation physique ou mentale n'apparaisse pas comme une tâche supplémentaire, les professeurs doivent l'intégrer dès le début de l'apprentissage afin qu'elle devienne automatique. Enfin, des financements aideraient à la mise en place de ces interventions.
Les musiciens sont exposés à des problèmes de santé, mais la prévention des risques est encore peu développée parmi eux. Cette étude explore les facteurs qui motivent les musiciens à utiliser des moyens de prévention. Elle est basée sur un questionnaire rempli en ligne par 211 musiciens. Les participants, majeurs, ont tous au moins 10 ans de pratique instrumentale, 77 % d'entre eux sont issus de conservatoires, 55 % sont amateurs et 45 % ...

... Lire [+]

V

- n° 92 - pp.32-45

Les instrumentistes à cordes (cordes supérieures) sont parmi les plus vulnérables aux troubles musculosquelettiques liés à la pratique musicale (TMPM) en raison de leur forte sollicitation physique. Cependant, les données sur les causes sous-jacentes sont rares. Des recherches sont nécessaires pour explorer l'impact de la pratique du violon sur le système musculosquelettique du musicien. L'objectif de l'étude est d'évaluer l'équilibre, la force et l'endurance de la coiffe des rotateurs de l'épaule chez des violonistes professionnels, en comparaison avec un groupe témoin. Le groupe témoin et le groupe de violonistes sont homogènes en termes d'âge, de poids, de sexe ratio, de taille et de score Quick-dash. L'évaluation a été réalisée avec le dynamomètre isocinétique contrex®. Les muscles rotateurs externes et rotateurs internes ont été évalués de manière concentrique à des vitesses de 60°/s et 180°/s. Les paramètres choisis sont le moment de force maximum normalisé par le poids et le ratio entre les rotateurs externes et les rotateurs internes. L'endurance a été évaluée à 240°/s avec le calcul d'un indice de fatigue.

Aucune différence significative entre l'épaule dominante et l'épaule non dominante dans la force concentrique des muscles rotateurs externes et internes chez les violonistes n'a été notée, ni entre l'échantillon de violonistes et le groupe de contrôle. La pratique intensive du violon n'est pas associée à un déséquilibre musculaire ou à une faiblesse de la coiffe des rotateurs chez les musiciens en bonne santé. D'autres études prospectives sont nécessaires pour comparer l'équilibre musculaire et l'endurance musculaire de musiciens présentant ou non une pathologie. Une appréciation du rôle de ces facteurs spécifiques sera sans aucun doute d'une grande valeur dans les futures stratégies de prévention et de traitement des musiciens atteints de TMPM.
Les instrumentistes à cordes (cordes supérieures) sont parmi les plus vulnérables aux troubles musculosquelettiques liés à la pratique musicale (TMPM) en raison de leur forte sollicitation physique. Cependant, les données sur les causes sous-jacentes sont rares. Des recherches sont nécessaires pour explorer l'impact de la pratique du violon sur le système musculosquelettique du musicien. L'objectif de l'étude est d'évaluer l'équilibre, la force ...

... Lire [+]

V

- n° 92 - pp.16-31

Cette étude porte sur les relations entre les dysfonctions crânio-mandibulaires et la pratique d'un instrument à vent. Les principaux types de dysfonctions crânio-mandibulaires, en particulier sur le plan de la cinématique condylienne, expliquent le déclenchement de pathologies secondaires, et certains types d'embouchure peuvent favoriser des dysfonctions des articulations temporomandibulaires. Un protocole de prise en charge des patients se plaignant de douleurs musculaires ou musculo-articulaires au niveau des articulations temporomandibulaires est proposé. La première étape, indispensable, est de réaliser un diagnostic précis en pratiquant les différents types d'examens à disposition, dont le principal est l'analyse axiographique. En fonction du diagnostic, le traitement peut consister en une orthèse occlusale. Le stress du musicien est souvent à l'origine du déclenchement ou de l'amplification des douleurs liées aux articulations temporomandibulaires et cet aspect doit aussi être abordé avec le musicien.
Cette étude porte sur les relations entre les dysfonctions crânio-mandibulaires et la pratique d'un instrument à vent. Les principaux types de dysfonctions crânio-mandibulaires, en particulier sur le plan de la cinématique condylienne, expliquent le déclenchement de pathologies secondaires, et certains types d'embouchure peuvent favoriser des dysfonctions des articulations temporomandibulaires. Un protocole de prise en charge des patients se ...

... Lire [+]

V

- n° 92 - pp.4-14

Des études récentes sur l'intégration et la cognition de stimuli musicaux et surtout rythmiques suggèrent l'intérêt d'associer à la pratique instrumentale un travail sur l'équilibre. La station unipodale est une solution peu coûteuse en énergie pour travailler son sens de l'équilibre. Le déséquilibre intrinsèque généré par la station unipodale entraîne des adaptations posturales intéressantes comme l'augmentation du recrutement des muscles stabilisateurs, l'amélioration du tonus axial ou un travail proprioceptif plus général.

De plus, il a été démontré récemment que la double tâche peut être bénéfique à l'apprentissage. C'est pourquoi la mise en place d'un axe de travail sur l'équilibre dans la pratique musicale quotidienne de l'instrumentiste pourrait améliorer l'intégration de la musique, essentiellement ses éléments rythmiques de base et les subdivisions qui en découlent, mais aussi améliorer l'expression scénique et la relation avec le public afin d'entretenir le sentiment d'une expérience musicale partagée.
Des études récentes sur l'intégration et la cognition de stimuli musicaux et surtout rythmiques suggèrent l'intérêt d'associer à la pratique instrumentale un travail sur l'équilibre. La station unipodale est une solution peu coûteuse en énergie pour travailler son sens de l'équilibre. Le déséquilibre intrinsèque généré par la station unipodale entraîne des adaptations posturales intéressantes comme l'augmentation du recrutement des muscles ...

... Lire [+]

V

- n° 90 - pp.4-14

L'objectif est de rechercher s'il existe un lien entre la sensibilité tactile et la pratique musicale. Le fait de jouer d'un instrument de musique de manière soutenue entraîne-t-il des modifications de la sensibilité tactile des doigts ? Pour étudier cela, deux groupes de musiciens seront étudiés, pianistes et instrumentistes à cordes.

Cette première partie développe les mécanismes mis en oeuvre lors de la perception tactile. Le stimulus est perçu par les différents mécanorécepteurs situés dans la peau, puis transformé au niveau des champs récepteurs en potentiel d'action (influx nerveux). La sensibilité discriminative (qui sera testée dans l'étude par le seuil de discrimination de deux points statiques) est inversement proportionnelle à la taille des champs récepteurs. Le pouvoir de discrimination est maximal au bout des doigts, par une forte densité des mécanorécepteurs, des champs récepteurs étroits et une forte représentation corticale. Les informations tactiles sont véhiculées vers le cortex cérébral par voie lemniscale. Les zones excitatrices et inhibitrices des champs récepteurs interviennent dans la sensibilité discriminative. Une revue de la littérature portant sur la sensibilité tactile des musiciens est également présentée.
L'objectif est de rechercher s'il existe un lien entre la sensibilité tactile et la pratique musicale. Le fait de jouer d'un instrument de musique de manière soutenue entraîne-t-il des modifications de la sensibilité tactile des doigts ? Pour étudier cela, deux groupes de musiciens seront étudiés, pianistes et instrumentistes à cordes.

Cette première partie développe les mécanismes mis en oeuvre lors de la perception tactile. Le stimulus est ...

... Lire [+]

V

- n° 91 - pp.48-60

Sous la pression, les actions motrices comme celles qui sont nécessaires pour s'exprimer en public ou pour une performance musicale, peuvent être compromises, même si elles ont été bien entraînées. On qualifie souvent cela de « perte de ses moyens sous la pression?» (PMP). Bien que des problèmes multifactoriels soient à l'origine de ces échecs dans des situations anxiogènes, comme une perte de dextérité motrice et un dérèglement cognitif, les éléments fondamentaux des anomalies qui caractérisent la PMP et la manière dont ces anomalies sont liées n'ont pas été élucidés. Nos objectifs ici sont, premièrement, de classer les anomalies comportementales, psychologiques et physiologiques associées à cette perte de moyens chez les musiciens et, deuxièmement, d'identifier leurs relations, sur la base de données provenant de 258 pianistes ayant répondu à un questionnaire. Une analyse factorielle exploratoire a mis en évidence huit anomalies fonctionnelles liées à la PMP chez les musiciens, telles que l'attention portée au public, des actions motrices erronées, une confusion perceptive et un échec du rappel de mémoire ; en revanche ces résultats n'incluaient pas une attention exagérée portée à la performance. Cela suggère que l'attention est détournée de la mise en oeuvre des habiletés et que cela peut être à l'origine de la dégradation de la performance sous la pression. Une analyse d'équation structurelle a également permis de déduire des relations causales entre ces anomalies fonctionnelles. Par exemple, alors que l'échec du rappel de mémoire était influencé par des comportements passifs se manifestant sous la pression, les actions motrices erronées pendant la performance étaient influencées par une sensation de précipitation et de perte du contrôle corporel. En outre, certains traits de personnalité spécifiques, tels que le névrosisme, la conscience de soi en public et un manque de confiance, étaient associés à la mesure dans laquelle la pression provoquait ces anomalies. Ces résultats suggèrent que des anomalies psycho-comportementales distinctes et des traits de personnalité sous-tendent les effets néfastes de la pression sur la performance musicale.
Sous la pression, les actions motrices comme celles qui sont nécessaires pour s'exprimer en public ou pour une performance musicale, peuvent être compromises, même si elles ont été bien entraînées. On qualifie souvent cela de « perte de ses moyens sous la pression?» (PMP). Bien que des problèmes multifactoriels soient à l'origine de ces échecs dans des situations anxiogènes, comme une perte de dextérité motrice et un dérèglement cognitif, les ...

... Lire [+]

V

- n° 91 - pp.34-47

Les musiciens souffrent de troubles de santé physique et mentale plus fréquemment que la population générale. Bien que les exigences et les défis qui leur sont spécifiques aient fait l'objet de recherches de plus en plus nombreuses, les explications restent encore quelque peu floues. Nous utilisons un vaste ensemble de données épidémiologiques pour comparer l'environnement psychosocial du travail de 1 607 membres de l'Union norvégienne des musiciens avec un échantillon national de 8?517 employés de la population générale active norvégienne. Les musiciens ont rapporté avoir plus de contrôle sur leur travail ; cependant, ils se sentent moins soutenus et reconnus, ont plus de conflits travail-famille et moins de motivation, et perçoivent leur travail comme plus exigeant par rapport à la population active. Dans l'échantillon de musiciens, les résultats indiquent que les musiciens classiques et contemporains connaissent un environnement psychosocial moins favorable en termes de contrôle, d'exigences et de reconnaissance, les musiciens d'orchestre ressentent moins de contrôle et les solistes moins de soutien. De futures études devraient explorer les actions préventives possibles pour améliorer l'environnement psychosocial du travail des musiciens.
Les musiciens souffrent de troubles de santé physique et mentale plus fréquemment que la population générale. Bien que les exigences et les défis qui leur sont spécifiques aient fait l'objet de recherches de plus en plus nombreuses, les explications restent encore quelque peu floues. Nous utilisons un vaste ensemble de données épidémiologiques pour comparer l'environnement psychosocial du travail de 1 607 membres de l'Union norvégienne des ...

... Lire [+]

V

- n° 91 - pp.16-32

L'anxiété de performance peut être invalidante et c'est pourquoi chercheurs comme non-spécialistes s'accordent à penser qu'il est souhaitable de contrôler cette émotion à la baisse. Pourtant, de nouvelles perspectives dans la littérature sur les émotions indiquent que parfois on chercherait à contrôler l'anxiété à la hausse comme aide à la performance. L'étude porte sur les objectifs émotionnels que les musiciens se fixent lors d'une performance. En s'appuyant sur un nouveau cadre d'objectifs émotionnels, les résultats indiquent que ce que l'on veut ressentir et ce que l'on veut paraître ressentir sont des facteurs déterminants de l'anxiété de performance. Dans l'étude 1 (N = 44), les musiciens ont pour la plupart rapporté ne vouloir ni ressentir ni montrer de l'anxiété pendant une performance, bien qu'une partie importante d'entre eux ait déclaré vouloir ressentir mais ne pas montrer de l'anxiété pendant une performance. Dans l'étude 2 (N = 32), les musiciens ayant mis en oeuvre l'objectif de ne pas ressentir ni montrer de l'anxiété ont signalé moins d'inconfort et une plus grande satisfaction à l'égard de leur performance que ceux ayant mis en oeuvre l'objectif de ressentir mais de ne pas montrer de l'anxiété. Cette étude permet de mieux comprendre les objectifs émotionnels que les musiciens se fixent et comment ces objectifs influent sur les résultats escomptés en matière de performance.
L'anxiété de performance peut être invalidante et c'est pourquoi chercheurs comme non-spécialistes s'accordent à penser qu'il est souhaitable de contrôler cette émotion à la baisse. Pourtant, de nouvelles perspectives dans la littérature sur les émotions indiquent que parfois on chercherait à contrôler l'anxiété à la hausse comme aide à la performance. L'étude porte sur les objectifs émotionnels que les musiciens se fixent lors d'une pe...

... Lire [+]

V

- n° 90 - pp.50-58

Les auteurs rapportent le cas clinique d'un sonneur professionnel présentant une gonflement cervical gauche lors du jeu de la bombarde. La bombarde fait partie de la famille des hautbois et demande la même technique de souffle et de lèvres au niveau de l'anche. Le parcours diagnostique est exposé. Des examens complémentaires sont pratiqués et l'imagerie en coupe en condition de jeu instrumental a permis d'établir un diagnostic différentiel et de confirmer le diagnostic de pharyngocèle.

A partir de ce cas clinique, une étude par questionnaire a été menée auprès d'une population de sonneurs et d'enseignants de bombarde dans le but d'évaluer la prévalence des déformations du visage et du cou, dont les tuméfactions cervicales, lors de la pratique musicale. Sur 72 répondants, plus de la moitié rapportent des déformations au niveau des lèvres et des joues, et la moitié d'entre eux présentent un gonflement cervical. Les trois-quarts des sonneurs n'ont pas modifié leur technique instrumentale afin de diminuer ces gonflements.

Le pharyngocèle considéré comme un overuse syndrome (syndrome de sursollicitation) chez les instrumentistes à vent ne nécessite aucun traitement, mais une surveillance et un diagnostic différentiel pour ne pas passer à côté d'une pathologie et d'une complication qui nécessiterait une prise en charge.
Les auteurs rapportent le cas clinique d'un sonneur professionnel présentant une gonflement cervical gauche lors du jeu de la bombarde. La bombarde fait partie de la famille des hautbois et demande la même technique de souffle et de lèvres au niveau de l'anche. Le parcours diagnostique est exposé. Des examens complémentaires sont pratiqués et l'imagerie en coupe en condition de jeu instrumental a permis d'établir un diagnostic différentiel et de ...

... Lire [+]

V

- n° 90 - pp.32-46



Le froid entraîne des réactions spécifiques aux extrémités des membres et surtout aux mains. Ces mécanismes peuvent avoir de lourdes conséquences pour les musiciens.

Les différents symptômes sont examinés, ainsi que les facteurs qui peuvent les aggraver. Un questionnaire, mené auprès de 53 musiciens, a permis de mettre en évidence que les femmes sont plus que les hommes gênées par le froid dans leur pratique (87,5 % versus 67,9 %) et que le symptôme principal rapporté est la diminution de la dextérité (48 %). Près de 70 % des musiciens interrogés ne s'échauffent pas avant le jeu.

Un protocole d'échauffement a été élaboré, pour permettre au musicien, d'une part, de limiter les pertes de chaleur et, d'autre part, de pratiquer des exercices d'échauffement avant la pratique musicale à l'instrument.


Le froid entraîne des réactions spécifiques aux extrémités des membres et surtout aux mains. Ces mécanismes peuvent avoir de lourdes conséquences pour les musiciens.

Les différents symptômes sont examinés, ainsi que les facteurs qui peuvent les aggraver. Un questionnaire, mené auprès de 53 musiciens, a permis de mettre en évidence que les femmes sont plus que les hommes gênées par le froid dans leur pratique (87,5 % versus 67,9 %) et que le ...

... Lire [+]

V

- n° 90 - pp.16-30


L'objectif de cette étude est d'évaluer les possibilités de reprise du jeu à l'instrument au même niveau qu'avant la blessure chez des musiciens opérés de la main. La population étudiée compte 54 musiciens professionnels ou semi-professionnels (13 pianistes, 12 guitaristes, 7 violonistes, 7 violoncellistes et 15 autres instrumentistes). Le taux global de reprise au niveau antérieur à l'opération chirurgicale est de 68,5 %. Les résultats sont analysés en fonction de l'instrument joué, de la pathologie initiale, des éventuelles séquelles post-opératoires, du temps de reprise et de l'âge des musiciens.

Cette étude met notamment en évidence les causes (principalement traumatiques) de chirurgie de la main dans cette population de musiciens et les séquelles qui compromettent une reprise instrumentale au même niveau. Des recommandations découlent de ces constatations.

L'objectif de cette étude est d'évaluer les possibilités de reprise du jeu à l'instrument au même niveau qu'avant la blessure chez des musiciens opérés de la main. La population étudiée compte 54 musiciens professionnels ou semi-professionnels (13 pianistes, 12 guitaristes, 7 violonistes, 7 violoncellistes et 15 autres instrumentistes). Le taux global de reprise au niveau antérieur à l'opération chirurgicale est de 68,5 %. Les résultats sont ...

... Lire [+]

V

- n° 91 - pp.4-14

L'objectif est de rechercher s'il existe un lien entre la sensibilité tactile et la pratique musicale. Le fait de jouer d'un instrument de musique de manière soutenue entraîne-t-il des modifications de la sensibilité tactile des doigts ? Pour étudier cela, deux groupes de musiciens seront étudiés, pianistes et instrumentistes à cordes.

Cette première partie développe les mécanismes mis en oeuvre lors de la perception tactile. Le stimulus est perçu par les différents mécanorécepteurs situés dans la peau, puis transformé au niveau des champs récepteurs en potentiel d'action (influx nerveux). La sensibilité discriminative (qui sera testée dans l'étude par le seuil de discrimination de deux points statiques) est inversement proportionnelle à la taille des champs récepteurs. Le pouvoir de discrimination est maximal au bout des doigts, par une forte densité des mécanorécepteurs, des champs récepteurs étroits et une forte représentation corticale. Les informations tactiles sont véhiculées vers le cortex cérébral par voie lemniscale. Les zones excitatrices et inhibitrices des champs récepteurs interviennent dans la sensibilité discriminative. Une revue de la littérature portant sur la sensibilité tactile des musiciens est également présentée.


L'objectif est de rechercher s'il existe un lien entre la sensibilité tactile et la pratique musicale. Le fait de jouer d'un instrument de musique de manière soutenue entraîne-t-il des modifications de la sensibilité tactile des doigts ? Pour étudier cela, deux groupes de musiciens seront étudiés, pianistes et instrumentistes à cordes.

Cette première partie développe les mécanismes mis en oeuvre lors de la perception tactile. Le stimulus est ...

... Lire [+]

V

- n° 86 - pp 56-60

Jouer devant un public peut être tout à la fois un grand plaisir et une angoisse écrasante. Toutes les tonalités entre ces deux tendances émotionnelles peuvent se retrouver chez le musicien, avant et pendant la pratique instrumentale devant un public. L'anxiété de performance des jeunes musiciens est peu documentée alors qu'elle cause une détresse tout aussi importante que chez les musiciens plus âgés.
Les pratiques musicales bénéficient d'un apprentissage précoce et cela justifie que l'on connaisse mieux les composantes de l'anxiété liée à la performance des plus jeunes musiciens afin de leur apporter des réponses adaptées dans le cadre de leur enseignement.
Jouer devant un public peut être tout à la fois un grand plaisir et une angoisse écrasante. Toutes les tonalités entre ces deux tendances émotionnelles peuvent se retrouver chez le musicien, avant et pendant la pratique instrumentale devant un public. L'anxiété de performance des jeunes musiciens est peu documentée alors qu'elle cause une détresse tout aussi importante que chez les musiciens plus âgés.
Les pratiques musicales bénéficient d'un ...

... Lire [+]

V

- n° 86 - pp 39-50

L'objet de cette étude est d'estimer la prévalence des troubles du comportement alimentaire (TCA) chez les musiciens et de mettre en évidence une éventuelle relation avec le perfectionnisme, le stress, l'anxiété et la dépression.

Ont été étudiés : 1) la prévalence des troubles du comportement alimentaire à l'aide du questionnaire EDE-Q (Eating Disorder Examination Questionnaire), de l'indice de masse corporelle (IMC) et de données autorapportées ; 2) les facteurs de risque psychologiques en utilisant l'échelle DASS-21 (Dépression, anxiété, stress) et le questionnaire sur le perfectionnisme ; 3) les données démographiques, sur le parcours musical et professionnel, sur le mode de vie, les habitudes alimentaires et la santé. Ce sont 301 musiciens anglophones âgés d'au moins 18 ans qui ont participé à cette enquête lancée à un niveau international.

Nos outils de dépistage ont fait apparaître une prévalence élevée de TCA chez les musiciens : le score global du questionnaire EDE-QGS montre des valeurs pathologiques chez 18,66 % des musiciens et à la question concernant la prévalence vie-entière des TCA, 32,3 % répondent de façon positive. L'indice de masse corporelle médian reste dans des valeurs normales. En ce qui concerne la santé mentale en général, l'échelle DASS-21 montre un taux élevé de dépression et de stress, une anxiété extrêmement sévère et le score obtenu concernant le perfectionnisme atteint 26,53. L'EDE-QGS ne montre pas de différences significatives entre les musiciens selon les styles de musique pratiqués, mais les étudiants musiciens, les professionnels, les solistes et les musiciens voyageant à l'étranger montrent un pourcentage plus élevé de résultats pathologiques au EDE-QGS. Le perfectionnisme est plus élevé chez les musiciens classiques et il existe une faible corrélation positive entre le score global EDE-QGS et les facteurs de risque : perfectionnisme, dépression, anxiété, stress, pression des pairs et isolement social.

Les troubles du comportement alimentaire sont fréquents chez les musiciens et des facteurs de risque éventuels sont : un perfectionnisme accru, la dépression, l'anxiété et le stress générés par les exigences liées à leur profession.
L'objet de cette étude est d'estimer la prévalence des troubles du comportement alimentaire (TCA) chez les musiciens et de mettre en évidence une éventuelle relation avec le perfectionnisme, le stress, l'anxiété et la dépression.

Ont été étudiés : 1) la prévalence des troubles du comportement alimentaire à l'aide du questionnaire EDE-Q (Eating Disorder Examination Questionnaire), de l'indice de masse corporelle (IMC) et de données auto...

... Lire [+]

V

- n° 86 - pp 26-38

Pratiquer la musique à un niveau professionnel requiert une précision sensorimotrice maximale. Les fluctuations chronotype-dépendantes de la précision sensorimotrice au cours de la journée peuvent représenter des défis pour les musiciens car les concerts ou les séances d'enregistrement sont généralement planifiées à heure fixe. Nous avons étudié la précision sensorimotrice de pianistes lors d'une tâche consistant à exécuter des gammes à deux moments de la journée, le matin et le soir. Le chronotype des participants a été déterminé au moyen du Munich Chrono-Type Questionnaire en utilisant l'heure de mi-sommeil (mid-sleep time) comme marqueur des chronotypes individuels. Vingt-et-un étudiants pianistes ont été inclus dans l'étude. La précision temporelle a été subdivisée en variabilité constante au sein de chaque essai (irrégularité) et variabilité résiduelle entre les essais (instabilité). Les modèles de précision temporelle des pianistes de chronotype couche-tard se sont avérés plus stables le soir que le matin, alors que les pianistes de chronotype couche-tôt ne présentaient pas de différence entre les deux horaires d'enregistrement. Les résultats montrent que même des tâches sensorimotrices hautement complexes comme jouer de la musique sont influencées par les interactions entre le chronotype et le moment de la journée. Ainsi, même une pratique intensive et de longue durée telle que celle de musiciens de haut niveau ne permet pas d'éliminer les fluctuations circadiennes de performance.
Pratiquer la musique à un niveau professionnel requiert une précision sensorimotrice maximale. Les fluctuations chronotype-dépendantes de la précision sensorimotrice au cours de la journée peuvent représenter des défis pour les musiciens car les concerts ou les séances d'enregistrement sont généralement planifiées à heure fixe. Nous avons étudié la précision sensorimotrice de pianistes lors d'une tâche consistant à exécuter des gammes à deux ...

... Lire [+]

Z