Documents  | enregistrements trouvés : 18 969

-A +A

Sélection courante (0) : Tout sélectionner / Tout déselectionner

P Q

V

- n° 18 - pp.32-40

Les troubles du comportement alimentaire sont des troubles psychiatriques graves, culturellement liés, touchant principalement les jeunes filles de 15 à 24 ans. Des critères précis ainsi que des outils diagnostiques permettent leur diagnostic mais ils sont peu adaptés à la population particulière des danseuses. Pour Marie, 12 ans, la danse a probablement été un facteur de l'anorexie mais il existait par ailleurs de nombreux facteurs prédisposants, notamment familiaux. Quant à Valérie, 25 ans, l'anorexie mentale s'est déclenchée à l'arrêt de la danse : malgré de nombreux facteurs familiaux prédisposants, on peut se demander si la danse n'a pas été un élément de "protection". Les liens entre danse et troubles du comportement alimentaire sont complexes et leur étude passionnelle. En fait, il semble que la prévalence de l'anorexie chez les danseuses professionnelles soit inférieure à la population générale, mais elles présentent plus d'états "anorectiques" ou de compulsions alimentaires, alors que la majorité des cas de danseuses anorexiques sont des personnes qui n'ont pas les capacités physiques, techniques ou psychologiques d'être danseuses. La danse ne fait dans ce cas que cristalliser une problématique familiale.
Les troubles du comportement alimentaire sont des troubles psychiatriques graves, culturellement liés, touchant principalement les jeunes filles de 15 à 24 ans. Des critères précis ainsi que des outils diagnostiques permettent leur diagnostic mais ils sont peu adaptés à la population particulière des danseuses. Pour Marie, 12 ans, la danse a probablement été un facteur de l'anorexie mais il existait par ailleurs de nombreux facteurs pré...

... Lire [+]

V

- n° 18 - pp.24-30

Cette étude descriptive des processus de mémorisation chez des pianistes ont mis en évidence la variété de ces processus, au moyen des "entretiens d'explicitation" : mémoire procédurale liée au jeu de la partition au clavier, mémoire sonore, visuelle, etc. Les différents processus de verbalisation (verbalisation des notes, de la structure spatiale de la partition, des points de repères, de l'analyse musicale de l'oeuvre) sont des outils puissants de la mémorisation, car ils permettent l'analyse et l'organisation de l'oeuvre. Ainsi, le travail hors clavier est mis en valeur, de même que la distinction qu'il convient de faire entre l'apprentissage incident (lié à la répétition) et apprentissage intentionnel. cette notion devrait déboucher sur une véritable pédagogie de la mémorisation.
Cette étude descriptive des processus de mémorisation chez des pianistes ont mis en évidence la variété de ces processus, au moyen des "entretiens d'explicitation" : mémoire procédurale liée au jeu de la partition au clavier, mémoire sonore, visuelle, etc. Les différents processus de verbalisation (verbalisation des notes, de la structure spatiale de la partition, des points de repères, de l'analyse musicale de l'oeuvre) sont des outils ...

... Lire [+]

V

- n° 52 - pp.22-27

Cette étude vise à déterminer les modèles d'activité électromyographique (EMG) du sterno-cléido-mastoïdien (SCM) et du trapèze supérieur, tels qu'ils sont utilisés par les chanteurs classiques au cours de l'inspiration et de la phonation, avant et après un biofeedback électromyographique réalisé sur ces deux muscles. Le même processus expérimental a également été utilisé pour étudier le modèle de l'activité EMG liée à des changements de hauteur de son. Huit élèves chanteurs de conservatoire, tous en première ou deuxième année d'études, en étaient les sujets volontaires. Deux exercices de chant ont été utilisés : un air et un son tenu le plus longtemps possible.
L'activité EMG a été enregistrée de façon bilatérale au niveau du trapèze et du SCM grâce à un système de contrôle mobile.
Le biofeedback EMG réalisé sur le SCM et le trapèze a entrainé une réduction de l'activité au niveau des deux muscles, mais n'a induit aucun changement de modèles pour l'activité du SCM au cours de l'inspiration.
On a observé que l'activité du trapèze était plus influencée par le biofeedback EMG et des changements de modèles ont été notés au cours de la phonation.
Cette étude vise à déterminer les modèles d'activité électromyographique (EMG) du sterno-cléido-mastoïdien (SCM) et du trapèze supérieur, tels qu'ils sont utilisés par les chanteurs classiques au cours de l'inspiration et de la phonation, avant et après un biofeedback électromyographique réalisé sur ces deux muscles. Le même processus expérimental a également été utilisé pour étudier le modèle de l'activité EMG liée à des changements de hauteur ...

... Lire [+]

V

- n° 18 - pp.22-23

Les processus impliqués dans la perception de la musique sont éutidés par rapport à ceux impliqués dans la perception du langage. La perception de la fausse note se traduit sur les encéphalogrammes par la présence d'une composante positive tardive (500 à 600 millisecondes), alors que toute incongruité sémantique suscite l'occurence d'une composante négative (400ms). Losque, dans un extrait d'opéra, l'incongruité est à la fois sémantique (mot incongru par rapport au livret) et musicale (fausse note sur ce mot), on observe successivement une composante négative suivie d'une ocmposante positive tardive. Ces expériences, dissociant les incongruités liées au langage des incongruités musicales, permettent de mettre en évidence la préférence du traitement linguistique sur le traitement musical.
Les processus impliqués dans la perception de la musique sont éutidés par rapport à ceux impliqués dans la perception du langage. La perception de la fausse note se traduit sur les encéphalogrammes par la présence d'une composante positive tardive (500 à 600 millisecondes), alors que toute incongruité sémantique suscite l'occurence d'une composante négative (400ms). Losque, dans un extrait d'opéra, l'incongruité est à la fois sémantique (mot ...

... Lire [+]

V

- n° 52 - pp.12-19

Au cours des 20 dernières années, de nombreuses recherches ont été menées sur la source vocale de chanteurs adultes et sur les effets que l'entrainement peut avoir sur la source vocale chez l'adulte. Jusqu'à présent, peu de recherches ont porté sur la production vocale des enfants. Les enfants sont le groupe démographique le plus susceptible de chanter régulièremment ou de prendre des cours de chant. Cette étude sur la voix chantée de garçons et de filles agés de 8 à 14 ans, chanteurs et non chanteurs, vise à identifier des différences dans la source vocale en fonction des paramètres que sont le sexe biologique et le niveau d'entrainement vocal. Les voix ont été analysées grâce à des mesures électrolaryngographiques, avec des techniques d'analyse se concentrant particulièremment sur le quotient de fermeture des cordes vocales mesuré par laryngographie. Les résultats indiquent que la production de la source vocale des sujets peut-être clairement répartie en différents groupes en fonction du sexe biologique et du niveau de l'entrainement vocal suivi. A la fois chez les garçons et chez les filles, on a observé un développement de la production de la source vocale lié à la durée de l'entrainement suivi.
Ainsi peut-on conclure que l'entrainement d'une voix jeune aun effet quantifiable sur la production de la voix chantée de l'enfant, et en particulier sur la voix féminine.
De plus, les différences de sexe biologique entrainent des différences significatives dans la production de la source vocale chez les chanteurs enfants et adolescents.
Au cours des 20 dernières années, de nombreuses recherches ont été menées sur la source vocale de chanteurs adultes et sur les effets que l'entrainement peut avoir sur la source vocale chez l'adulte. Jusqu'à présent, peu de recherches ont porté sur la production vocale des enfants. Les enfants sont le groupe démographique le plus susceptible de chanter régulièremment ou de prendre des cours de chant. Cette étude sur la voix chantée de garçons et ...

... Lire [+]

V

- n° 18 - pp.18-19

La structure physique des sons peut être techniquement analysée et reproduite. Mais l'audition fait appel à des mécanismes subtils et complexes d'"interprétations" des sons, que l'on ne sait pas programmer artificiellement. Par contre, ces mécanismes sont mis en évidence par l'expérience des illusions auditives. Plusieurs exemples d'illusions auditives montrent clairement que les sons perçus peuvent être très différents des sons "physiques" émis.
La structure physique des sons peut être techniquement analysée et reproduite. Mais l'audition fait appel à des mécanismes subtils et complexes d'"interprétations" des sons, que l'on ne sait pas programmer artificiellement. Par contre, ces mécanismes sont mis en évidence par l'expérience des illusions auditives. Plusieurs exemples d'illusions auditives montrent clairement que les sons perçus peuvent être très différents des sons "physiques" ...

... Lire [+]

V

- n° 52 - pp.2-8

Dans le chant, l'organisation temporelle de la syllabe est différente de celle qui existe dans la parole et il n'y a pas de tendance à l'isochronisme syllabique.
L'allongement très important que subit la syllabe chantée entraîne une modification de la durée relative des consonnes et des voyelles à l'intérieur de la syllabe, ce qui a pour effet d'augmenter la proportion de voyelles et de diminuer la proportion de consonnes.
Enfin, l'élasticité des consonnes chantées est pratiquemment identique à celle des consonnes parlées, en raison de contraintes physiologiques trés puissantes.
Dans le chant, l'organisation temporelle de la syllabe est différente de celle qui existe dans la parole et il n'y a pas de tendance à l'isochronisme syllabique.
L'allongement très important que subit la syllabe chantée entraîne une modification de la durée relative des consonnes et des voyelles à l'intérieur de la syllabe, ce qui a pour effet d'augmenter la proportion de voyelles et de diminuer la proportion de consonnes.
Enfin, l'élasticité ...

... Lire [+]

V

- n° 18 - pp.15-17

Lorsqu'il s'agit de percevoir plusieurs sons en même temps et des sons se succédant dans le temps, le cerveau doit reconstituer la scène auditive à partir des multiples informations qui lui parviennent. D'une part, il doit séparer les différents éléments se chevauchant (organisation simultanée) et d'autre part, il doit connecter les événements successifs émis par une même source sonore (organisation séquentielle). Ces deux types d'organisation se font à l'aide d'indices, qui servent à transformer des événements acoustiques en événements auditifs, et ce que l'auditeur percevra dépendra de la façon dont les différentes informations seront organisées.
Lorsqu'il s'agit de percevoir plusieurs sons en même temps et des sons se succédant dans le temps, le cerveau doit reconstituer la scène auditive à partir des multiples informations qui lui parviennent. D'une part, il doit séparer les différents éléments se chevauchant (organisation simultanée) et d'autre part, il doit connecter les événements successifs émis par une même source sonore (organisation séquentielle). Ces deux types d'organisation ...

... Lire [+]

V

- n° 18 - pp.12-14

Lorsqu'on s'interroge sur les fondements anatomo-fonctionnels de la musique, l'étude des cas de musiciens cérébro-lésés comme Ravel, Shebalin, J.Langlais, ou d'autres, montre la dissociation entre les capacités langagières et musicales. Par ailleurs, avec les techniques actuelles d'imagerie cérébrale, on peut observer les zones impliquées dans la perception musicale, selon qu'il s'agit d'une écoute intuitive, globale, attentive au contour mélodique général ou au contraire d'une écoute privilégiant l'analyse chrono-séquentielle et sémantique de la musique. Enfin, de multiples facteurs innés et acquis interviennent dans les capacités musicales.
Lorsqu'on s'interroge sur les fondements anatomo-fonctionnels de la musique, l'étude des cas de musiciens cérébro-lésés comme Ravel, Shebalin, J.Langlais, ou d'autres, montre la dissociation entre les capacités langagières et musicales. Par ailleurs, avec les techniques actuelles d'imagerie cérébrale, on peut observer les zones impliquées dans la perception musicale, selon qu'il s'agit d'une écoute intuitive, globale, attentive au contour ...

... Lire [+]

V

- n° 31 - pp.36-40

Alors que l'expression artistique semble donner la priorité aux émotions, paradoxalement beaucoup d'artistes dans leur préparation négligent le psychisme et les cognitions. Or ceux-ci peuvent faire l'objet d'un entrainement spécifique. Cette préparation mentale sera particulièremment utile dans les situations de stress comme les examens et la performance scénique. Différentes techniques sont à la disposition de l'artiste, qu'elles soient psychocorporelles ou comportementales. La préparation mentale permettra à l'artiste de reconnaitre et prévenir les stresseurs, et de faire du stress son allié en situation de performance. Elle lui permettra aussi de s'approprier son activité physique et technique, de prévenir des pathologies, de gérer sa carrière ou sa reconversion et d'éviter de recourir à l'addiction et au dopage.
Alors que l'expression artistique semble donner la priorité aux émotions, paradoxalement beaucoup d'artistes dans leur préparation négligent le psychisme et les cognitions. Or ceux-ci peuvent faire l'objet d'un entrainement spécifique. Cette préparation mentale sera particulièremment utile dans les situations de stress comme les examens et la performance scénique. Différentes techniques sont à la disposition de l'artiste, qu'elles soient ...

... Lire [+]

V

- n° 31 - pp.31-34

Les études sur le trac chez l'enfant sont rares. on convient généralement que le trac survient en période de préadolescence ou d'adolescence. Cet article met en évidence que l'émergence du trac se fait précocement dès la petite enfance par un phénomène de diversification et de spécialisation des peurs, au cours du processus de maturation cognitive de l'enfant. Il serait important en pédagogie de tenir compte de ces éléments psychologiques afin de prévenir dès le plus jeune âge l'émergence d'un trac pathologique.
Les études sur le trac chez l'enfant sont rares. on convient généralement que le trac survient en période de préadolescence ou d'adolescence. Cet article met en évidence que l'émergence du trac se fait précocement dès la petite enfance par un phénomène de diversification et de spécialisation des peurs, au cours du processus de maturation cognitive de l'enfant. Il serait important en pédagogie de tenir compte de ces éléments psychologiques afin ...

... Lire [+]

V

- n° 18 - pp.8-11

La justesse de la voix commence par une bonne audition : une déficience fonctionnelle ou une lésion au niveau du système auditif peut avoir des conséquences sur la justesse de la voix, de même que des atteintes des organes vocaux. Dans le cas où la pathologie de la justesse de la voix chantée est d'origine centrale, on distingue les agnosies musicales, pour lesquelles la réducation consistera en un entraînement à reconnaître les hauteurs tonales et les timbres, des apraxies musicales : dans ce cas, la conduite à tenir sera un entraînementà la justesse de la note émise et à la justesse du tiùbre. ces techniques de réducation sont relativement efficaces et rapides.
La justesse de la voix commence par une bonne audition : une déficience fonctionnelle ou une lésion au niveau du système auditif peut avoir des conséquences sur la justesse de la voix, de même que des atteintes des organes vocaux. Dans le cas où la pathologie de la justesse de la voix chantée est d'origine centrale, on distingue les agnosies musicales, pour lesquelles la réducation consistera en un entraînement à reconnaître les hauteurs tonales ...

... Lire [+]

V

- n° 18 - p.8

... Lire [+]

V

- n° 18 - p.7

... Lire [+]

V

- n° 31 - pp.26-30

L'intrusion répétée au sein du cercle familial marque les premiers mois de vie de l'existence de Richard Wagner. Conséquence de ce traumatisme psychique, l'enfant fut sujet à des terreurs nocturnes. Il retrouvera dans le théâtre et la musique ce monde hallucinatoire de l'enfance.
Le théâtre est aussi fantasmé comme l'univers féminin familial. Mais sa mère lui refuse l'attachement oedipien que réclame une libido particulièremment précoce. Wagner exprimera cette affection refoulée dans la quête maternelle de ses personnages. Dans le même temps, sa mère lui interdit l'art dramatique. Mais son influence négative est contrebalançée par trois figures masculines positives : le frère ainé, l'oncle Adolf et surtout le beau-père Geyer qui remplaça le père disparu alors que le jeune Wagner était agé de six mois.
L'attraction oedipienne de l'enfant pour son beau-père fut à nouveau brisée par la mort de ce dernier.
L'oeuvre portera la trace de la double absence du père. Pourquoi cette question d'identité et d'origine paternelle est-elle traumatisante ? Car la réponse aurait pu bien être: "Mon père était Geyer". Aucune donnée biographique ne permet de répondre catégoriquement à cette question. La figure freudienne du "tiers-exclu" est le thème de la plupart des études psychocritiques de Wagner. L'ambivalence de l'exégèse freudienne et les données biographiques rapportées ne permettent pas de conclure de manière définitive.
L'intrusion répétée au sein du cercle familial marque les premiers mois de vie de l'existence de Richard Wagner. Conséquence de ce traumatisme psychique, l'enfant fut sujet à des terreurs nocturnes. Il retrouvera dans le théâtre et la musique ce monde hallucinatoire de l'enfance.
Le théâtre est aussi fantasmé comme l'univers féminin familial. Mais sa mère lui refuse l'attachement oedipien que réclame une libido particulièremment précoce. Wagner ...

... Lire [+]

V

- n° 31 - pp.12-17

La transparence de la voix
La voix perdue
La quete de la voix

... Lire [+]

V

- n° 31 - pp.10-11

... Lire [+]

V

- n° 31 - pp.7-9

La voix comme limite du corps biologique.
La voix comme limite du corps social.
Voix dans l'entre-deux du sujet et de sa parole.
Specificité du thérapeute de la voix et de la parole.

... Lire [+]

V

- n° 18 - pp.3-6

Une enquête en cours de réalisation sur le trac chez les chanteurs et comédiens montre dans ses premiers résultats, portant sur les cent premiers questionnaires, que le trac est très largement répandu chez ces professionnels de la voix (99%) et dès le début de leur carrière (79%), mais que la moyenne de leur auto-évaluation du trac ne dépasse pas 2,2 sur une échelle de 0 à 4, avec des variations de l'intensité du trac selon les circonstances. Les signes physiques sont essentiellement l'accélération du rythme cardiaque (68%) et la bouche sèche (48%). Les comportements adoptés par le chanteurs et comédiens pour faire face au trac sont surtout la relaxation (45%), le tabac et l'alcool (16%). 7% ont recours aux médicaments. Très souvent sont associés au trac tendance dépressive et/ou tendance phobique et/ou autre type d'anxiété. Les thérapies cognitivo-comportementales sont préconisées, pour s'adapter à la situation de stress liée à la performance.
Une enquête en cours de réalisation sur le trac chez les chanteurs et comédiens montre dans ses premiers résultats, portant sur les cent premiers questionnaires, que le trac est très largement répandu chez ces professionnels de la voix (99%) et dès le début de leur carrière (79%), mais que la moyenne de leur auto-évaluation du trac ne dépasse pas 2,2 sur une échelle de 0 à 4, avec des variations de l'intensité du trac selon les circonstances. ...

... Lire [+]

V

- n° 31 - pp.3-6

I. Consience de la voix ; première aporie
II. Voix d'origine, voix intérieure
III. Voix intérieures, conscience et transcendance
IV. Voix, portes de l'esprit

... Lire [+]

Z