Documents  Heugel et Cie | enregistrements trouvés : 177

-A +A

Sélection courante (0) : Tout sélectionner / Tout déselectionner

P Q

U V

Au ménestrel, 2 bis rue Vivienne
75002 Paris

ou Heugel et Fils


V

Commentaires en français

... Lire [+]

V

- 194p.

Fonds Suzanne Léger - inv. SL7

... Lire [+]

V

- 193p.+200p.

Fonds Suzanne Léger - inv. SL6

... Lire [+]

Mélodies HAHN, Reynaldo. | Heugel et Cie 2011

Partition - Cote : 510 HAH B

XXXXX

Mélodies HAHN, Reynaldo. | Heugel et Cie 2012

Partition - Cote : 510.B HAH

XXXXX

V

- 344p.

Le Conservatoire hérita en juillet 1996 d'une riche collection de partitions des XVIIIe et XIXe siècles dont le pré-inventaire et le catalogage furent entrepris par les étudiants des classes de culture musicale sous la direction de leur professeur, Denis Morrier. L'inventaire et le catalogage des sources antérieures à 1850 fut réalisé dans le cadre du RISM (Répertoire International de Sources Musicale) et apparaît désormais dans les publications et autres bases de données de cette institution internationale.

Les nombreuses mentions d'appartenance, de dédicaces, la présence de manuscrits musicaux et de plusieurs documents annexes permirent de comprendre les origines et la constitution de ce fonds dont la cohérence forme l'un des aspects les plus remarquables. Le fonds compte 191 volumes, et un grand nombre de partitions séparées, fragments, esquisses et manuscrits divers.

La « strate » Louis Pradher :

Les pièces les plus anciennes proviennent de la bibliothèque de Louis-Barthélémy Pradher ( ?-1781 - Gray, 1843). Ce pianiste virtuose fut l'élève de Méhul et lauréat du Conservatoire de Paris en l'an VII de la République. Il composa plusieurs opéras comiques, des romances, un quatuor et de nombreuses oeuvres pour piano. Le fonds montbéliardais comprend la plupart de ses oeuvres imprimées (souvent non conservées à la BnF), dans leur édition originale, souvent annotée par leur auteur. Notons également la présence de la première édition française du Requiem de Mozart (1804), un Singspiel de Dittersdorf (Doktor und Apotheker, 1788), et des éditions princeps de pièces pour pianoforte de Clementi, Dussek, Gelinek, Hérold et Kalkbrenner. Apparaissent également 66 oeuvres de musique de chambre et pour piano.
Le Conservatoire hérita en juillet 1996 d'une riche collection de partitions des XVIIIe et XIXe siècles dont le pré-inventaire et le catalogage furent entrepris par les étudiants des classes de culture musicale sous la direction de leur professeur, Denis Morrier. L'inventaire et le catalogage des sources antérieures à 1850 fut réalisé dans le cadre du RISM (Répertoire International de Sources Musicale) et apparaît désormais dans les publications ...

... Lire [+]

Six sonnets MILHAUD, Darius. ; CASSOU, Jean. | Heugel et Cie 1946

Partition - Cote : 523 MIL

XXXXX

V

- 30p.

Fonds mission voix

... Lire [+]

V

- 57p. + 12p.

... Lire [+]

Louise CHARPENTIER, Gustave. | Heugel et Cie

Partition - Cote : MP35

XXXXX

V

- 408p.

Le Conservatoire hérita en juillet 1996 d'une riche collection de partitions des XVIIIe et XIXe siècles dont le pré-inventaire et le catalogage furent entrepris par les étudiants des classes de culture musicale sous la direction de leur professeur, Denis Morrier. L'inventaire et le catalogage des sources antérieures à 1850 fut réalisé dans le cadre du RISM (Répertoire International de Sources Musicale) et apparaît désormais dans les publications et autres bases de données de cette institution internationale.

Les nombreuses mentions d'appartenance, de dédicaces, la présence de manuscrits musicaux et de plusieurs documents annexes permirent de comprendre les origines et la constitution de ce fonds dont la cohérence forme l'un des aspects les plus remarquables. Le fonds compte 191 volumes, et un grand nombre de partitions séparées, fragments, esquisses et manuscrits divers.

La « strate » Louis Pradher :

Les pièces les plus anciennes proviennent de la bibliothèque de Louis-Barthélémy Pradher ( ?-1781 - Gray, 1843). Ce pianiste virtuose fut l'élève de Méhul et lauréat du Conservatoire de Paris en l'an VII de la République. Il composa plusieurs opéras comiques, des romances, un quatuor et de nombreuses oeuvres pour piano. Le fonds montbéliardais comprend la plupart de ses oeuvres imprimées (souvent non conservées à la BnF), dans leur édition originale, souvent annotée par leur auteur. Notons également la présence de la première édition française du Requiem de Mozart (1804), un Singspiel de Dittersdorf (Doktor und Apotheker, 1788), et des éditions princeps de pièces pour pianoforte de Clementi, Dussek, Gelinek, Hérold et Kalkbrenner. Apparaissent également 66 oeuvres de musique de chambre et pour piano.
Le Conservatoire hérita en juillet 1996 d'une riche collection de partitions des XVIIIe et XIXe siècles dont le pré-inventaire et le catalogage furent entrepris par les étudiants des classes de culture musicale sous la direction de leur professeur, Denis Morrier. L'inventaire et le catalogage des sources antérieures à 1850 fut réalisé dans le cadre du RISM (Répertoire International de Sources Musicale) et apparaît désormais dans les publications ...

... Lire [+]

V

- 275p.

Le Conservatoire hérita en juillet 1996 d'une riche collection de partitions des XVIIIe et XIXe siècles dont le pré-inventaire et le catalogage furent entrepris par les étudiants des classes de culture musicale sous la direction de leur professeur, Denis Morrier. L'inventaire et le catalogage des sources antérieures à 1850 fut réalisé dans le cadre du RISM (Répertoire International de Sources Musicale) et apparaît désormais dans les publications et autres bases de données de cette institution internationale.

Les nombreuses mentions d'appartenance, de dédicaces, la présence de manuscrits musicaux et de plusieurs documents annexes permirent de comprendre les origines et la constitution de ce fonds dont la cohérence forme l'un des aspects les plus remarquables. Le fonds compte 191 volumes, et un grand nombre de partitions séparées, fragments, esquisses et manuscrits divers.

La « strate » Louis Pradher :

Les pièces les plus anciennes proviennent de la bibliothèque de Louis-Barthélémy Pradher ( ?-1781 - Gray, 1843). Ce pianiste virtuose fut l'élève de Méhul et lauréat du Conservatoire de Paris en l'an VII de la République. Il composa plusieurs opéras comiques, des romances, un quatuor et de nombreuses oeuvres pour piano. Le fonds montbéliardais comprend la plupart de ses oeuvres imprimées (souvent non conservées à la BnF), dans leur édition originale, souvent annotée par leur auteur. Notons également la présence de la première édition française du Requiem de Mozart (1804), un Singspiel de Dittersdorf (Doktor und Apotheker, 1788), et des éditions princeps de pièces pour pianoforte de Clementi, Dussek, Gelinek, Hérold et Kalkbrenner. Apparaissent également 66 oeuvres de musique de chambre et pour piano.
Le Conservatoire hérita en juillet 1996 d'une riche collection de partitions des XVIIIe et XIXe siècles dont le pré-inventaire et le catalogage furent entrepris par les étudiants des classes de culture musicale sous la direction de leur professeur, Denis Morrier. L'inventaire et le catalogage des sources antérieures à 1850 fut réalisé dans le cadre du RISM (Répertoire International de Sources Musicale) et apparaît désormais dans les publications ...

... Lire [+]

V

- 200p.

Le Conservatoire hérita en juillet 1996 d'une riche collection de partitions des XVIIIe et XIXe siècles dont le pré-inventaire et le catalogage furent entrepris par les étudiants des classes de culture musicale sous la direction de leur professeur, Denis Morrier. L'inventaire et le catalogage des sources antérieures à 1850 fut réalisé dans le cadre du RISM (Répertoire International de Sources Musicale) et apparaît désormais dans les publications et autres bases de données de cette institution internationale.

Les nombreuses mentions d'appartenance, de dédicaces, la présence de manuscrits musicaux et de plusieurs documents annexes permirent de comprendre les origines et la constitution de ce fonds dont la cohérence forme l'un des aspects les plus remarquables. Le fonds compte 191 volumes, et un grand nombre de partitions séparées, fragments, esquisses et manuscrits divers.

La « strate » Louis Pradher :

Les pièces les plus anciennes proviennent de la bibliothèque de Louis-Barthélémy Pradher ( ?-1781 - Gray, 1843). Ce pianiste virtuose fut l'élève de Méhul et lauréat du Conservatoire de Paris en l'an VII de la République. Il composa plusieurs opéras comiques, des romances, un quatuor et de nombreuses oeuvres pour piano. Le fonds montbéliardais comprend la plupart de ses oeuvres imprimées (souvent non conservées à la BnF), dans leur édition originale, souvent annotée par leur auteur. Notons également la présence de la première édition française du Requiem de Mozart (1804), un Singspiel de Dittersdorf (Doktor und Apotheker, 1788), et des éditions princeps de pièces pour pianoforte de Clementi, Dussek, Gelinek, Hérold et Kalkbrenner. Apparaissent également 66 oeuvres de musique de chambre et pour piano.
Le Conservatoire hérita en juillet 1996 d'une riche collection de partitions des XVIIIe et XIXe siècles dont le pré-inventaire et le catalogage furent entrepris par les étudiants des classes de culture musicale sous la direction de leur professeur, Denis Morrier. L'inventaire et le catalogage des sources antérieures à 1850 fut réalisé dans le cadre du RISM (Répertoire International de Sources Musicale) et apparaît désormais dans les publications ...

... Lire [+]

Trois chansons WEILL, Kurt. ; MAGRE, Maurice. ; FERNAY, Roger. | Heugel et Cie 1934

Partition - Cote : 510 WEI B

XXXXX

V

- 12p.

Fonds mission voix

... Lire [+]

Quatrains valaisans MILHAUD, Darius. | Heugel et Cie 1939

Partition - Cote : 523 [R] MIL

XXXXX

V

- 12p.

Fonds mission voix

... Lire [+]

Z