Documents  Jazz Magazine | enregistrements trouvés : 199

-A +A

Sélection courante (0) : Tout sélectionner / Tout déselectionner

P Q

U V

Paris


V

- n° 587 - pp.19-33

Voici cinquante ans, Miles Davis enregistrait la musique d'Ascenseur pour l'échafaud, première fiction de Louis Malle, qui serait probablement tombé dans l'oubli si la trompette de Miles Davis n'était venue accompagner l'errance nocturne et désespérée dans les rues de Paris du personnage principal incarné par Jeanne Moreau. Le trompettiste venait d'arriver dans la capitale pour la deuxième année consécutive. Il reprenait un partenariat initié l'année précédente avec le trio du tout jeune pianiste René Urtreger, au sein duquel, à la demande de Miles, Kenny Clarke venait de rejoindre Pierre Michelot, et que complétait désormais le saxophoniste Barney Wilen. Dans la nuit du 4 décembre 1957, les cinq musiciens s'étaient retrouvés au studio du Poste Parisien devant les images du film pour en improviser la musique, sans partition, sur des consignes et un matériel harmonique sommaires qui annonçaient le tournant pris par Miles à la fin des années 1960.
Voici cinquante ans, Miles Davis enregistrait la musique d'Ascenseur pour l'échafaud, première fiction de Louis Malle, qui serait probablement tombé dans l'oubli si la trompette de Miles Davis n'était venue accompagner l'errance nocturne et désespérée dans les rues de Paris du personnage principal incarné par Jeanne Moreau. Le trompettiste venait d'arriver dans la capitale pour la deuxième année consécutive. Il reprenait un partenariat initié ...

... Lire [+]

V

- n° 586 - pp.21-43

ECM : Edition of Contemporary Music, tel est le sens des trois lettres qui servent de label au catalogue de Manfred Eicher. Mais on pourrait aussi bien dire 'European Contemporary Music' tant est européen le regard que porte celui-ci sur cette musique qu'il traque de New York à Oslo depuis près de 40 ans.

... Lire [+]

V

- n° 585 - pp.46-49

Dans un numéro consacré à la basse, il n'est pas inopportun de rappeler l'importance de cet instrument dans la musique d'Ellington. Trois amoureux de l'oeuvre ellingtonienne s'en sont chargé..

... Lire [+]

V

- n° 585 - pp.42-45

Du lyrisme de Yes aux expérimentations de King Crimson, le batteur Bill Bruford est emblématique d'une scène anglaise 'transgenre' avant toutes les autres. Les vingt ans de son groupe Earthworks constituent un long retour vers le jazz, d'où il était parti. Il l'a évoqué pour nous et présenté ses dix batteurs préférés.

... Lire [+]

V

- n° 585 - pp.38-41

En 1997, Tony Williams disparaissait brutalement à l'âge de 51 ans. Dans les années 60 au contact de sympathisants de la New Thing et au sein du quintette de Miles Davis, ce surdoué de la batterie avait deux révolutions sur le feu : la première inspirée du free jazz, la seconde inspirée des nouvelles musiques populaires. Jean Rochard raconte l'ascension de l'enfant prodige, puis les impasses et l'isolement d'un musicien trop en avance sur son temps pour y trouver une place à sa mesure.
En 1997, Tony Williams disparaissait brutalement à l'âge de 51 ans. Dans les années 60 au contact de sympathisants de la New Thing et au sein du quintette de Miles Davis, ce surdoué de la batterie avait deux révolutions sur le feu : la première inspirée du free jazz, la seconde inspirée des nouvelles musiques populaires. Jean Rochard raconte l'ascension de l'enfant prodige, puis les impasses et l'isolement d'un musicien trop en avance sur son ...

... Lire [+]

V

- n° 585 - pp.36-37

Adoptée chez Lionel Hampton par Vernon Alley dès les premières années 1940, puis par Monk Montgomery, la basse électrique tarde à trouver sa place dans le jazz. A la fin des années 1960, c'est moins un nouvel instrument qui s'impose qu'une nouvelle attitude, empruntée aux 'guitaristes basse' du rock et de la soul music, qui contamine le jazz. Le contrebassiste Michel Benita fait remonter cette révolution aux basses de Paul McCartney et James Jamerson.
Adoptée chez Lionel Hampton par Vernon Alley dès les premières années 1940, puis par Monk Montgomery, la basse électrique tarde à trouver sa place dans le jazz. A la fin des années 1960, c'est moins un nouvel instrument qui s'impose qu'une nouvelle attitude, empruntée aux 'guitaristes basse' du rock et de la soul music, qui contamine le jazz. Le contrebassiste Michel Benita fait remonter cette révolution aux basses de Paul McCartney et James ...

... Lire [+]

V

- n° 585 - pp.27-35

Il a révolutionné la basse électrique dès la parution de son premier album, en 1976. Mais le 21 septembre 1987, Jaco Pastorius disparaissait dans des circonstances tragiques, frappé à mort par un videur de salle de concert. Il avait 35 ans. Son étoile brille cependant toujours aussi fort dans la jazzosphère.
Pour analyser son influence toujours aussi vive et la richesse de son héritage, Christophe Delbrouck et Daniel Yvinec - fines plumes et bassistes de leur état - se sont penchés sur son grand-oeuvre, tandis que Marcus Miller nous a raconté comment il a découvert celui qui allait devenir son héros.
Il a révolutionné la basse électrique dès la parution de son premier album, en 1976. Mais le 21 septembre 1987, Jaco Pastorius disparaissait dans des circonstances tragiques, frappé à mort par un videur de salle de concert. Il avait 35 ans. Son étoile brille cependant toujours aussi fort dans la jazzosphère.
Pour analyser son influence toujours aussi vive et la richesse de son héritage, Christophe Delbrouck et Daniel Yvinec - fines plumes et ...

... Lire [+]

V

- n° 585 - pp.22-25

Depuis le 15 août dernier, le monde du jazz pleure l'un des plus grands poètes que la batterie ait connus, mais aussi l'un de ses penseurs les plus engagés.
Il y a quarante neuf ans, Jazz magazine accueillait pour la première fois Max Roach dans le cadre d'un débat entre musiciens aux légendaires rencontres de Lenox. Nous avons relu la totalité des interviews qu'il nous a accordées depuis et sélectionné les meilleurs moments.
Depuis le 15 août dernier, le monde du jazz pleure l'un des plus grands poètes que la batterie ait connus, mais aussi l'un de ses penseurs les plus engagés.
Il y a quarante neuf ans, Jazz magazine accueillait pour la première fois Max Roach dans le cadre d'un débat entre musiciens aux légendaires rencontres de Lenox. Nous avons relu la totalité des interviews qu'il nous a accordées depuis et sélectionné les meilleurs moments.

... Lire [+]

V

- n° 584 - pp.40-41

En 1986, à 22 ans, il accompagnait Joe Lovano. Depuis, le batteur flamand Dré Pallemaerts a fait le tour du monde avec Philip Catherine, Toots Thielemans, les frères Belmondo, David Linx et Bill Carrothers, entre autres. Au moment où il publie enfin son premier disque en leader, 'Pan Harmonie', Jazzmag est allé à la rencontre de cet Anversois installé à Bruxelles.

... Lire [+]

V

- n° 584 - pp.36-39

Mino Cinelu est un percussionniste d'exception. Il vient de fêter ses 50 ans et jouera en duo avec Michel Portal le 6 septembre à Paris (Jazz à la Villette), le même soir que Wayne Shorter et Joe Zawinul, qu'il a souvent accompagnés ! Belle occasion pour évoquer ses rencontres avec ces monuments de la musique improvisée. Sans oublier, incontournable et omniprésente, l'ombre tutélaire d'un certain Miles Davis...
Mino Cinelu est un percussionniste d'exception. Il vient de fêter ses 50 ans et jouera en duo avec Michel Portal le 6 septembre à Paris (Jazz à la Villette), le même soir que Wayne Shorter et Joe Zawinul, qu'il a souvent accompagnés ! Belle occasion pour évoquer ses rencontres avec ces monuments de la musique improvisée. Sans oublier, incontournable et omniprésente, l'ombre tutélaire d'un certain Miles Davis...

... Lire [+]

V

- n° 584 - pp.34-35

L'harmonica multicolore de Grégoire Maret illumine depuis dix ans les musiques de Steve Coleman, Meshell Ndegeocello, Cassandra Wilson ou Pat Metheny. Il vient de publier un passionnant disque en duo avec le pianiste Andy Milne. Rencontre avec une nouvelle voix qui compte dans la jazzosphère.

... Lire [+]

V

- n° 584 - pp.30-33

Le 17 juillet dernier marquait l'anniversaire des quarante ans de la mort de John Coltrane. Pour François-René Simon, il se doublait à quelques semaines près des vingt ans de son premier article pour jazz magazine, 'My favourite song', qu'il avait entièrement consacré au légendaire morceau My favourite things, dont il n'existait à l'époque 'que' seize versions. Il était donc tout désigné pour revenir sur les 'choses favorites' de son saxophoniste... favori.
Le 17 juillet dernier marquait l'anniversaire des quarante ans de la mort de John Coltrane. Pour François-René Simon, il se doublait à quelques semaines près des vingt ans de son premier article pour jazz magazine, 'My favourite song', qu'il avait entièrement consacré au légendaire morceau My favourite things, dont il n'existait à l'époque 'que' seize versions. Il était donc tout désigné pour revenir sur les 'choses favorites' de son sa...

... Lire [+]

V

- n° 584 - pp.26-29

Lors du festival 'Jazz à La Villette', Steve Coleman aura carte blanche. Avant cet événement qu'on espère riche en émois musicaux, nous avons fait écouter sa musique à deux experts admirateurs, le pianiste Benoît Delbecq et le bassiste Daniel Yvinec. Le style Coleman passé au crible ? C'est ici.

... Lire [+]

V

- n° 584 - pp.22-25

Depuis l'an 2000, l'indispensable Laurent de Wilde balance avec naturel entre frissons acoustiques et 'free sons' électroniques. Dans son nouvel album, 'PC Pieces', son, piano dialogue librement avec l'ordinateur, manipulé par les doigts experts de son mystérieux compère Otisto 23. Il a bien voulu ouvrir à Jazzmag les portes de son antre parisien du XXème arrondissement. Rencontre.

... Lire [+]

V

- n° 584 - pp.14-18

Après Herbie Hancock et Hank Jones, qu'il avait longuement interviewés pour Jazz Magazine dans les années 90, Laurent de Wilde est allé à la rencontre de Joe Zawinul pour écouter avec lui quelques disques de Miles Davis, de Dinah Washington et de Cannonball Adderley, figures marquantes de l'histoire du jazz que cet immense pianiste claviériste a accompagnées, sans oublier Weather Report, l'un des groupes majeurs de la fusion, qu'il a fondé en 1971 avec son ami Wayne Shorter. Un entretien exclusif où le sorcier des claviers se révèle aussi conteur hors pair.
Après Herbie Hancock et Hank Jones, qu'il avait longuement interviewés pour Jazz Magazine dans les années 90, Laurent de Wilde est allé à la rencontre de Joe Zawinul pour écouter avec lui quelques disques de Miles Davis, de Dinah Washington et de Cannonball Adderley, figures marquantes de l'histoire du jazz que cet immense pianiste claviériste a accompagnées, sans oublier Weather Report, l'un des groupes majeurs de la fusion, qu'il a fondé en ...

... Lire [+]

V

- n° 583 - pp.36-37

Il y a vingt ans, en plein coeur de la nuit parisienne, Prince improvisait au New Morning un concert miraculeux. Cinquante-cinq minutes de bonheur, et (presque) toutes les grandes musiques noires passées en revue, comme à la parade. Un pigiste quasi-débutant de Jazzmag y était. Souvenirs.

... Lire [+]

V

- n° 583 - pp.32-34

Ils ne se connaissaient pas, mais l'Europa Jazz Festival du Mans les a mis ensemble à l'affiche d'une même soirée de son édition 2007 : faire se rencontrer Mathias Ruegg et Sylvia Versini relevait donc de l'évidence. Une dixaine d'années séparent le quinqua chevronné et la quadra débutante.
La formation de l'un affiche un effectif double de celle de l'autre. Par-delà ces différences, la compositrice et arrangeuse d'un octet fraichement intégré au paysage jazzistique hexagonal et le chef historique d'un big band qui fête cette année ses trente ans avaient forcément des choses à se dire...
Ils ne se connaissaient pas, mais l'Europa Jazz Festival du Mans les a mis ensemble à l'affiche d'une même soirée de son édition 2007 : faire se rencontrer Mathias Ruegg et Sylvia Versini relevait donc de l'évidence. Une dixaine d'années séparent le quinqua chevronné et la quadra débutante.
La formation de l'un affiche un effectif double de celle de l'autre. Par-delà ces différences, la compositrice et arrangeuse d'un octet fraichement intégré ...

... Lire [+]

V

- n° 583 - pp.8-10

Pour Frédéric Loiseau, fin manieur de six-cordes dont le premier disque en duo avec la pianiste Carlton Schroeder nous a profondément émus, la guitare est la meilleure amie de l'âme. Pour en savoir plus sur ce discret poète de la jazzosphère hexagonale, nous avons décidé de le questionner sans retenue. Répondez, Monsieur Loiseau, nous voulons tout savoir !

... Lire [+]

V

- n° 582 - pp.26-28

Pour blue note, il a enregistré dans les sixties plusieurs disques majeurs de ce jazz qu'on estampillait alors 'New thing'. Mauvaise nouvelle : le 20 avril, le pianiste Andrew Hill a quitté la jazzosphère. Hommage à un doux radical aux antipodes de l'esbroufe et du tape-à-l'oreille

... Lire [+]

V

- n° 582 - pp.22-24

... Lire [+]

Z