Documents  MAUILLON, Marc. | enregistrements trouvés : 10

     

-A +A

Sélection courante (0) : Tout sélectionner / Tout déselectionner

P Q


y


- In paradisium
- Ave stella matutina / Anonyme
- Taïagura n°1 / Giacinto Scelsi
- Dame par vos doux regard / Jehan de Lescurel
- Alta regina de virtute / Gratiosus de Padua
- Quant la doulce jouvencelle / Anonyme
- Ma belle si tu voulais / Philippe Leroux
- Sento d'amor la fiamma / Lorenzo da Firenze
- Song from the hill : Wa-lie-oh / Meredith Monk
- S'io sedo all'ombra amor / Marchetto Cara
- Comment qu'a moy lonteine / Guillaume de Machaut
- Bien se lace / Jehannot de Lescurel
- Tutto il di piango / Marc Mauillon
- Se ma dame m'a guerpi / Guillaume de Machaut
- Récitation N°12 / Georges Aperghis
- Parestosa / Anonyme
- Estat ay com om esperdutz / Bernart de Ventadorn
- Amours ou trop tart me sui pris / Blanche de Castille
- Eterni numinis / Anonyme
- In paradisum / Anonyme
- D'amours vient mon chant et mon plour / Anonyme

- In paradisium
- Ave stella matutina / Anonyme
- Taïagura n°1 / Giacinto Scelsi
- Dame par vos doux regard / Jehan de Lescurel
- Alta regina de virtute / Gratiosus de Padua
- Quant la doulce jouvencelle / Anonyme
- Ma belle si tu voulais / Philippe Leroux
- Sento d'amor la fiamma / Lorenzo da Firenze
- Song from the hill : Wa-lie-oh / Meredith Monk
- S'io sedo all'ombra amor / Marchetto Cara
- Comment qu'a moy lonteine / Guillaume de ...

... Lire [+]

y

Ils étaient jeunes et l'avenir leur semblait radieux. Ils étaient belges (Devaere), allemands (Stephan, Jürgens), britanniques (Butterworth, Farrar), australien (Kelly) ou encore français. Ils ont exprimé, à la veille du conflit, dans leurs mélodies, avec un sens prémonitoire impressionnant, à la fois la nostalgie d'un temps heureux révolu, la confrontation avec les thèmes éternels de l'oubli et de la mort, la désolation de leurs vies qui allaient être ravagées. Les survivants, tentant de surpasser amertume et tristesse, trouvent la force de chanter l'espoir ou la paix qu'ils croyaient retrouver.
Ils étaient jeunes et l'avenir leur semblait radieux. Ils étaient belges (Devaere), allemands (Stephan, Jürgens), britanniques (Butterworth, Farrar), australien (Kelly) ou encore français. Ils ont exprimé, à la veille du conflit, dans leurs mélodies, avec un sens prémonitoire impressionnant, à la fois la nostalgie d'un temps heureux révolu, la confrontation avec les thèmes éternels de l'oubli et de la mort, la désolation de leurs vies qui ...

... Lire [+]

y

Atys, dit « l'opéra du Roi » tant il plaisait à Louis XIV, fut créé à la cour et repris à l'Académie royale de musique, dirigée par Lully. Son succès fut tel que les parodies se multiplièrent dès 1676. D'une intensité dramatique inédite, Atys est aussi le premier opéra à centrer son intrigue sur l'amour et la première tragédie française à faire mourir son héros en scène. Mêlant la danse et le chant expressif, Quinault et Lully soumettent le théâtre des conventions à la poésie du sentiment.
Atys, dit « l'opéra du Roi » tant il plaisait à Louis XIV, fut créé à la cour et repris à l'Académie royale de musique, dirigée par Lully. Son succès fut tel que les parodies se multiplièrent dès 1676. D'une intensité dramatique inédite, Atys est aussi le premier opéra à centrer son intrigue sur l'amour et la première tragédie française à faire mourir son héros en scène. Mêlant la danse et le chant expressif, Quinault et Lully soumettent le ...

... Lire [+]

Z